Avancer avec Dieu

Philippiens 3:13-14 « Je ne prétends pas avoir déjà atteint le but ou être déjà devenu parfait. Mais je poursuis ma course pour m’efforcer d’en saisir le prix, car j’ai été moi-même saisi par Jésus-Christ. Non, frères, je ne pense pas avoir déjà obtenu le prix; mais je fais une chose: j’oublie ce qui est derrière moi et m’efforce d’atteindre ce qui est devant moi. »

Pour nous chrétiens, il est bon de prendre ce mot (avancer) avec considération vis à vis de Dieu si nous voulons avancer avec Lui, avoir du résultat, et si nous voulons remporter le prix final qui nous est réservé. Il y a une façon clé de marcher pour remporter le prix, c’est de ne pas se retourner en arrière… Et se porter vers ce qui est en avant… Jésus.

On pourrait en déduire qu’il est possible de marcher en pensant à notre passé, sans vouloir se porter vers l’avant, sans regarder à Jésus Christ, en marchant dans la masse en y étant presque contraints, une marche vide, sans but, sans vision de victoire, sans aucun résultat.

Je peux vous dire par expérience qu’il n’est pas bon de marcher de la sorte, n’oublions pas ce que dit la Parole. Le diable est là comme un lion rugissant cherchant qui il va dévorer (1 Pierre 5:8) et si nous nous retournons en arrière, il est là avec son miroir, pour ne pas dire son rétroviseur, pour nous faire apercevoir tout ce qui est derrière nous et plus, si nous persistons il est capable de nous faire miroiter notre passé.

Rompre avec le passé

Alors n’acceptons pas cette marche vide et sans but, cette marche en zigzag…

Luc 9:62 « Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu. »

Il est temps de rompre avec notre vie propre, aussi réellement que Christ le fit sur la croix.

Romains 6:6 « Sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché. »

Philippiens 3:8 « Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout. »

Soyons des Paul, qui a renoncé à tout. Des Abraham (Genèse 22:16-18) c’est bien là sur l’autel que Dieu prononça les plus belles promesses. Des Esther (4:16), qui devint reine pour sauver son peuple et n’y parvint qu’en acceptant le risque de perdre sa vie ! C’est ainsi que nous obtiendrons une bénédiction éternelle et non passagère.

Si petit que nous puissions être par rapport aux autres, marchons pour remporter le prix. Soyons la petite phalange de ceux qui marchent avec Jésus, du même pas le suivant dans son esprit de sacrifice, dans son abaissement. Le Seigneur aime les « rien » et les « sans ».

Suivre Jésus

Des milliers le suivaient lorsqu’Il entra en roi à Jérusalem, mais bien peu marchaient avec Lui lorsqu’on le conduisait par une porte pour le mettre au rang des malfaiteurs et on les compte, ceux qui ont marché avec Christ jusqu’à la croix. (Jean 19:25-26)

Il a toujours été difficile de suivre Jésus et de nos jours, il est doublement important de marcher dans l’empreinte des pas de Jésus sans se retourner parce que nous discernons dans les signes des temps l’approche du retour de l’époux.

Matthieu 24:6-7 « Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres : Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. »

Sachons être prêts ! Et courons vers le but en nous portant vers ce qui est en avant.

Sauveur Ambrogio